Santé des TPE / PME : les experts-comptables présentent les chiffres du premier semestre 2015 et proposent 3 réformes

Observateurs privilégiés des TPE / PME qu’ils accompagnent au quotidien sur l’ensemble du territoire, les experts-comptables rendent public, à l’occasion des 70 ans de l’Ordre, l’indice de suivi d’activité des TPE / PME au premier semestre 2015, issu de l’ensemble des « datas » collectées sur le terrain et traitées par l’Ordre :

Indice mensuel d’activité des TPE/PME de l’Ordre des Experts-Comptables pour le mois de juillet 2015

100,9

Investissement

Évolution de l’investissement des TPE/PME sur les six premiers mois de 2015 par rapport à 2014

-6,1%,

Emploi

L’emploi dans les TPE/PME de plus de 9 salariés, en cumul 2015, à fin juillet

+1,3%

L’emploi dans les TPE/PME jusqu’à 9 salariés, en cumul 2015, à fin juillet

-2,6%

Chiffre d’affaires

Évolution du chiffre d’affaires des TPE/PME entre 2013 et 2014, tous secteurs confondus

-0,3%

Évolution du chiffre d’affaires entre 2013 et 2014 des entreprises de moins de 750 K€ de chiffre d’affaires

-7,3%

Résultat

Évolution du résultat des TPE/PME relevant des bénéfices agricoles entre 2013 et 2014

-12,2%

Trésorerie

Évolution de la trésorerie des TPE/PME entre 2013 et 2014,

+3,9%

Pour Philippe Arraou, président du Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables, ces chiffres montrent : « un léger frémissement économique chez les TPE/PME, en terme d’activités et de chiffre d’affaires depuis le début de l’année par rapport à 2014, mais qui ne se traduit pas encore concrètement du côté des investissements ».

Fort de cette analyse, il formule trois propositions  en faveur des TPE / PME qu’il présentera, ce soir, au ministre des Finances et des Comptes publics, à l’occasion des 70 ans de l’Ordre :

Proposition 1 : soutenons l’investissement en adaptant le dispositif de « suramortissement » à la réalité des TPE / PME !

Afin de pallier les difficultés de trésorerie rencontrées actuellement par les TPE-PME et d’encourager leurs investissements, les experts-comptables proposent d’adapter le dispositif de suramortissement en l’étendant à l’ensemble des biens d’équipement éligibles à l’amortissement dégressif ainsi qu’à toutes les entreprises, notamment celles relevant des bénéfices non commerciaux ; et en autorisant les entreprises à pratiquer la déduction fiscale exceptionnelle de 40 % en une seule fois lors de l’acquisition du bien.

Proposition 2 : éradiquons la fraude à la TVA en supprimant la collecte de la TVA dans le  B-to-B !

Dans le B-to-B, les opérations resteraient soumises à la TVA mais bénéficieraient du mécanisme de l’autoliquidation par le preneur, comme cela a été instauré en 2014 pour le secteur du bâtiment.

Proposition 3 : modernisons la règlementation sociale, des solutions existent pour les
TPE / PME !

Les experts-comptables proposent de moderniser la réglementation sociale, en favorisant la négociation collective et la conclusion d’accords d’entreprise dans les TPE / PME, et en simplifiant réellement le bulletin de paye en agissant sur l’unification des bases et des assiettes de cotisations, sur la fusion de la CSG et de la CRDS dont les modalités de calcul seraient simplifiées et sur le nombre de branches professionnelles.