Pourquoi l’expert-comptable doit-il se réinventer à l’heure de l’économie numérique ?

Paris, le 8 novembre 2016 -La révolution digitale bouleverse notre manière de produire, de consommer, de travailler et transforme donc nos métiers. Ignorer ces bouleversements ou chercher à les contourner, c’est se condamner à les subir. Or, il y a plus d’opportunités que de dangers dans cette transformation numérique, à condition de l’embrasser. C’est en substance le message qu’Emmanuel Macron a souhaité faire passer dans la préface du livre de Philippe Arraou, « L’expert-comptable et l’économie numérique ». Des propos qui font directement écho à ceux de l’auteur, qui développe au fil des 232 pages de l’ouvrage, les opportunités offertes par cette révolution pour réinventer l’expertise-comptable, un métier au coeur de la vie économique et conseil privilégié et permanent du dirigeant à toutes les étapes du développement de son entreprise.

Les experts-comptables à l’ère de la transformation numérique
Pour la première fois dans l’histoire de leur profession, les experts-comptables sont confrontés à un défi, dont l’issue n’est rien de moins que la pérennité de leur activité. L’informatisation et l’automatisation de certaines de leurs tâches, ainsi que l’avènement des logiciels de comptabilité aux algorithmes toujours plus performants les obligent à revoir leur modèle pour continuer d’exister.

Mais comment s’y prendre ? À cette question, Philippe Arraou, président du Conseil supérieur de l’ordre des experts comptables, répond de façon claire et didactique. Il livre ainsi une analyse étayée et critique de sa profession, de son environnement et de son évolution nécessaire face à une modification profonde des usages dans ce secteur.

« Aujourd’hui, la profession est engagée au coeur d’un changement de repères, de valeurs, de fondamentaux. Déjà, on voit les premiers symptômes de ces évolutions : durcissement de la concurrence, difficulté à recruter et à fidéliser les collaborateurs, baisse des prix, érosion de la rentabilité… », constate Philippe Arraou.
Pour autant, comment évoluer, pour aller dans quel sens et avec l’appui de quels moyens ?

De plus en plus experts, de moins en moins comptables
Si le métier d’expert-comptable est encore largement constitué de missions historiques, portant sur la comptabilité et la fiscalité, d’autres attentes et besoins se font jour chez les clients. Ces derniers veulent piloter leur entreprise, améliorer sa performance et la pérenniser. Pour les accompagner, les experts-comptables disposent des compétences requises. Reste à le faire savoir ! Le challenge pour eux est ainsi de professionnaliser leur offre de services en matière de conseil, en commençant par l’accompagnement en gestion, prolongement naturel de la mission comptable.

« Actuellement, des domaines tels que la stratégie, le management, le financement, l’exportation ou encore la dématérialisation sont entrés dans notre périmètre d’action. Notre capacité à investir totalement le champ de l’accompagnement global de l’entreprise passe par notre aptitude à enrichir notre offre de services. Et cela va audelà de nos missions comptables traditionnelles, même si celles-ci restent indubitablement notre socle », témoigne Philippe Arraou.
De par les marges de manoeuvre qu’elle permet de dégager, notamment en matière de production comptable, la révolution numérique doit permettre aux cabinets de repenser leur organisation. Ainsi, ils pourront toujours mieux répondre aux besoins évolutifs de leurs clients, notamment les PME et TPE. Il s’agit donc de libérer du temps sur le traitement de la comptabilité, en automatisant le process de production, c’est-à-dire l’enregistrement des écritures, pour offrir une plus grande disponibilité sur des tâches à valeur ajoutée, comme le conseil. Encore faut-il entreprendre cette conversion…

« L’expert-comptable et l’économie numérique » de Philippe Arraou, préface d’Emmanuel Macron
Téléchargement gratuit : www.bibliordre.fr/expert-comptable-economie-numerique.html