La Chambre nationale des huissiers de justice et l’Ordre des experts-comptables allient leurs compétences pour lutter contre les impayés des entreprises

Patrick Sannino, président de la Chambre nationale des huissiers de justice et Philippe Arraou, président du Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables ont signé, à l’occasion du 70e Congrès de l’Ordre des experts-comptables, une convention nationale de partenariat dont l’objectif est de promouvoir le savoir-faire de leurs professions en matière de recouvrement amiable des créances des entreprises.

La Chambre nationale des huissiers de justice et l’Ordre des experts-comptables ont conclu un partenariat en matière de recouvrement amiable des créances, en créant une passerelle technique entre la plateforme numérique professionnelle de l’Ordre des experts-comptables et celle d’aide au recouvrement amiable de créances des huissiers de justice, dénommée Héraclès, ouverte à l’ensemble des membres des deux professions.

Pour Patrick Sannino, « la modernisation de notre offre de services et l’innovation dans nos pratiques sont le secret de la réussite de nos professions au service de nos clients et du justiciable ».

Concrètement, l’expert-comptable, mandaté par son client, peut désormais déclencher le recouvrement amiable des impayés de l’entreprise en contactant automatiquement un huissier de justice, via la plateforme Héraclès. En quelques clics, la créance est envoyée à l’huissier de justice qui dispose alors de 60 jours pour la recouvrer.

Les objectifs de ce partenariat sont de :

  • diminuer les impayés des entreprises en procédant de manière rapide et efficace à leur recouvrement ;
  • faciliter le recours par l’expert-comptable au savoir-faire d’un huissier de justice et fluidifier la transmission des pièces qui lui sont nécessaires de façon dématérialisée via des plateformes de services ;
  • développer les missions des experts-comptables dans le cadre du « Full service ».

A l’occasion de cette signature, Philippe Arraou a salué « un premier pas vers l’interprofessionnalité et un signal fort de modernisation pour les professions d’expert-comptable et d’huissier en justice. »